+33 1 40 54 18 80
 
+33 1 40 54 18 80

Résilience et sécurité : les nouveaux mantras des entreprises ? Interview de François Mion

Tendances

La sécurité et la résilience sont-elles les nouveaux mantras des entreprises ?

La notion de résilience est récurrente aujourd’hui dans la communication faite par les acteurs économiques. Mais encore faut-il en connaître la signification : sur le plan économique, la « résilience » renvoie à la capacité à revenir sur une trajectoire de croissance après avoir subi un choc ; sur le plan écologique, elle définit la capacité d’un écosystème à se réorganiser après avoir connu un choc ; enfin, sur le plan militaire, la résilience désigne l’habilité d’un système à fonctionner en milieu hostile.

Pour les entreprises, on peut par conséquent considérer qu’il s’agirait d’une sorte de mix entre aspect militaire et vision écologique dans un objectif économique. C’est à dire de se donner les moyens de continuer à fonctionner en période de crise, comme la crise sanitaire et économique que nous connaissons, tout en opérant les mutations d’adaptation à un nouveau milieu crée par celle-ci et qui permettront, une fois qu’elle sera passée, de renouer durablement avec la croissance.

La notion de sécurité, même si elle est estimée de plus en plus importante, n’est pas encore au cœur des préoccupations des entreprises. Or, la multiplicité des risques auxquels les entreprises sont exposées, comme l’indispensable agilité dont elles doivent faire preuve pour rester compétitives et performantes, font de la sécurité de l’activité un élément déterminant pour atteindre cet état de résilience recherché.

 

Vous être l’auteur d’un livre blanc consacré à l’OEA dans lequel vous soutenez que cet agrément est un moyen pour les entreprises de sécuriser leur activité ?

L’agrément OEA est délivré par les autorités douanières et atteste que l’entreprise a atteint un niveau de sécurité global dans ses opérations internationales permettant de la reconnaitre comme un opérateur économique fiable et offrant certaines facilités. Mais, la certification est perçue dans 90% des cas comme douanière, or il s’agit d’un agrément purement sécuritaire.

En effet, l’OEA est la seule certification reconnue au niveau mondiale qui couvre l’ensemble des aspects sureté-sécurité de l’entreprise (production, processus, biens produits, personnes employées, systèmes d’information). Par le périmètre même qu’il couvre, l’OEA contribue à un haut niveau de sécurité. Par ailleurs, il implique l’ensemble des fonctions et métiers de l’entreprise dans la sécurisation de l’activité. Chacun, à l’intérieur de l’organisation, prend conscience de son rôle et de la contribution qu’il apporte à la sécurité de l’ensemble de la structure.

Lors du process de certification OEA, on a un double mouvement : on injecte de la sécurité pure au travers de l’analyse des processus existants en même temps qu’on l’installe dans toutes les fonctions puisque cette dimension sécuritaire sera désormais prise en compte par chacun. C’est dans ces conditions que l’on peut atteindre un niveau de sécurité optimal.

Cette démarche de certification a en outre un caractère profondément structurant au sein de l’entreprise, car elle permet d’impliquer l’ensemble des collaborateurs sur un même sujet et de faire travailler ensemble des métiers qui communiquaient peu voire pas du tout.

 

Outre cet effet structurant, quels sont les autres avantages que les entreprises peuvent tirer du processus de certification OEA ?

Il est indispensable, pour faire aboutir un tel projet, de mener un travail préalable d’évaluation des menaces et d’analyses des risques qui pèsent sur les entreprises. Cette double démarche permet de connaître le(s) marché(s) dans le(s)quel(s) évolue l’entreprise, quelles sont ses forces mais aussi les menaces qui pèsent sur elle, d’anticiper et donc de prévenir les risques. Puis le processus de certification OEA permet de :

  • Détecter les vulnérabilités qui existent au sein des organisations et donc d’identifier les axes d’amélioration pour les rendre plus robustes, et de fait plus résilientes ;
  • Optimiser les processus dont on aura identifié les points de faiblesse, améliorant ainsi la performance de l’entreprise. Par ailleurs, le processus de certification OEA favorise la collaboration et permet de resserrer les liens entre les équipes et les différents services de l’entreprise en les impliquant dans un même projet. Il s’agit un enjeu fondamental pour les entreprises alors que le télétravail se propage, faisant courir à la fois le risque d’une dislocation du lien entre les collaborateurs et celui d’une dispersion des données, avec tout ce que cela suppose de difficultés à en préserver l’intégrité et la confidentialité ;
  • Obtenir des facilités douanières : procédures simplifiées, moins coûteuses, moins contraignantes, allégement des contrôles physiques sur les marchandises. Et aussi bénéficier des nouvelles simplifications prévues par le Code de l’Union qui seront réservées aux opérateurs certifiés.

 

Le véritable ROI du processus de certification n’est donc pas purement financier, même si sur la durée les gains sont mesurables. Il repose principalement sur le fait de transformer les fonctions supports de l’entreprise en vecteurs d’une performance accrue. Davantage d’acteurs au sein des organisations contribuent à la création de valeur. Ainsi, le ROI doit s’appréhender plutôt en termes de robustesse renforcée, de performance accrue, de capacité de résilience.

 

Peut-on considérer que le maintien de la certification serait un enjeu crucial, tout comme son obtention ?

Par nature, une démarche de certification actant d’une sécurité et d’une performance accrues n’a d’intérêt que si elle s’inscrit dans la durée.  Elle nécessite un investissement au démarrage, et délivrera ses résultats progressivement. Les entreprises évoluant dans un environnement constamment en mouvement, il est indispensable de maintenir le processus de veille active et la démarche d’amélioration continue des processus. La confirmation de son maintien, qui intervient 3 ans après l’obtention et suit ensuite ce même rythme trisannuel, est forcément fondamentale pour rester résilient sur les crises qui pourront se produire. Il permet de contrôler de l’activité, de renforcer de la performance, lala fédération des énergies et le maintien des compétences

Par ailleurs, la surveillance des processus et la mise à jour constantes des données qui ont permis d’obtenir l’agrément et auxquelles oblige son maintien font que, en même temps, les bénéfices en termes de sécurité, d’efficacité et de performance vont croissants alors que les ressources et les investissements nécessaires seront, eux, moins importants. C’est pourquoi un processus suivi de maintien est mille fois préférable à l’opération qui consisterait, tous les 3 ans, à tout remettre à plat dans le seul but de continuer à détenir son agrément.

 

ALIS-Consulting propose une solution d’accompagnement de ces clients à la certification OEA. Mais leur expertise va-t-elle au-delà de l’obtention de la certification ?

On ne s’improvise pas analyste de risques, expert de leur gestion et spécialiste de la sécurité. Cela nécessite des connaissances de base et une expérience sérieuse de leur mise en pratique.

Et quand bien même possèderait-on en interne un tel profil, se faire accompagner dans le processus de certification permet d’associer les compétences opérationnelles de collaborateurs maitrisant parfaitement l’organisation et les modes de fonctionnement, les « codes », de l’entreprise avec celles de personnes qui auront le recul permettant de poser un regard objectif sur son niveau réel de sécurité, de vérifier sa capacité à répondre favorablement aux attentes de l’Administration, sa conformité aux requis de la certification.

ALIS-Consulting met à la disposition des entreprises ses experts de la certification OEA et des enjeux du commerce international pour des diagnostic flash, des audits à blanc, des accompagnements à la certification ou au renouvellement. Mais notre expertise nous permet également d’accompagner les entreprises dans la mise en place de solutions pour répondre aux vulnérabilités identifiées, pour mettre une meilleure maîtrise des processus et activité liées au commerce international. Notre métier est la mise en conformité et en performance des entreprises.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.